02/02/2017

Le peeling opère sa révolution

Le peeling opère sa révolution

Parce qu’il donne un nouveau souffle à la peau, l’assainit et optimise le renouvellement cellulaire, le peeling opère son grand retour cette saison. Mais dans une version améliorée, avec des formules nouvelle génération, pour corriger les rides, les pores élargis et le teint terne.

Pourquoi faut?il offrir un peeling à sa peau ?

Observation #1 : au fil des années, le renouvellement cellulaire ralentit naturellement.?
Observation #2 : les cellules mortes ont alors tendance à s’accumuler à la surface de la peau.
Observation #3 : lorsque la couche de cellules mortes est trop importante, de petits désagréments cutanés commencent à apparaître...

En résumé, la peau devient progressivement plus rugueuse, plus sèche, le teint devient plus terne et les ridules de déshydratation apparaissent. Encombrés d’éléments indésirables, les pores s’obstruent provoquant points noirs et apparition de boutons. En parallèle, les cellules de peau se renouvellent moins vite et le visage se marque plus facilement.

Anticiper les problèmes cutanés

Or, un peeling peut balayer un grand nombre de ces désagréments cutanés. Il peut aider à réduire les ridules, tout en diminuant le diamètre des pores et en affinant le grain de peau. A l’arrivée ? Une peau nette & purifiée, au renouvellement cellulaire optimisé, et dont l’apparence sera plus belle en surface.

Les différents types de peeling

Il existe toujours à ce jour deux types de peelings cosmétiques qui stimulent le processus naturel de renouvellement cellulaire en éliminant les cellules mortes en excès.
1) Le peeling chimique, qui dissout les liens entre cornéocytes, ces cellules qui forment la couche protectrice de l’épiderme.
2) Le peeling mécanique, qui agit lui comme une abrasion de la couche superficielle de la peau pour détacher les cellules mortes. Elle peut se faire avec une crème aux micro?grains exfoliants, une pierre ponce ou une brosse.

Précautions d’emploi

La peau neuve, située sous les cellules mortes, étant souvent plus vulnérable et sensible, les experts Lancôme recommandent de ne jamais s’exposer au soleil après un peeling chimique et de toujours protéger sa peau avec un indice de protection SPF 15 minimum durant toute la durée du traitement et dans la semaine qui suit la dernière application.

La cosmétoL’innovation cosmétique du futur : le néo peeling

Au salon IECSC (International Esthetics Cosmetics & Spa Conferences) de 2015, regroupant un panel de dermatologues, des études ont mis en évidence qu’un peeling qui s’étalait dans le temps, et à l’intensité progressive, offrait à la peau un renouvellement cellulaire optimal, avec une texture cutanée beaucoup plus belle, plus homogène. A l’inverse des résultats obtenus avec un peeling instantané et très abrasif. D’autre part, il a également été démontré que les actifs des peelings agissaient mieux sur une peau bien hydratée en amont de l’application.

Enfin, on sait que la nuit, le renouvellement cellulaire fonctionne à plein régime, et que le pic d’absorption cutané est à son maximum.

=> Autant d’indices qui nous donnent des pistes pour pouvoir offrir le peeling idéal à notre peau. Affaire à suivre donc, avec la nouvelle formule actuellement mise au point dans les laboratoires de la Recherche Lancôme...

Le choix de la rédaction