09/10/2015

L’esprit nomade de Cindy Thierriaz et Pierrick Leydet

Ils se sont croisés à Londres, ville riche de mille influences, et ont décidé, grands amis, de créer leur petit univers à Paris. Leur passion commune ? La décoration, glanée au cours de voyages et de vagabondages. Rencontre avec deux Parisiens adoptifs, pour qui flânerie et insouciance font le charme d’une vie quotidienne dans la capitale.

Profession Cindy : Commerciale dans le digital
Profession Pierrick : Expert digital
Quartier : 9ème arrondissement

En tant que Parisiens d’adoption, avez-vous une habitude propre à cette ville ?
Cindy : Courir partout, tout le temps. Paris est une ville incroyable, où il y a toujours énormément de choses à faire : expositions, concerts, ballades, sorties et j’en passe. Résultat : on se presse pour ne rien manquer. Mais c’est toujours un tel plaisir que je cours encore et toujours…
Pierrick : Le fait d’avoir, très facilement, adopté le brunch traditionnel du dimanche. Ce n’est pas tellement une habitude de ma région d’origine - le Sud de la France – mais il faut dire que Paris s’y prête parfaitement.

De retour dans le Sud, quelle facette de Paris vous manque le plus ?
C : La diversité des activités et l’ébullition collective.
P : Son agitation incessante.

Y avez-vous des lieux synonymes de bonheur ?
C : J’aime beaucoup flâner dans le 9ème et dans le 18ème, ce sont les arrondissements que je préfère (j’habite dans le 9ème et mon dernier appartement se situait du côté de Lamarck-Caulaincourt…). Ils regorgent d’endroits sympas à découvrir.
P : La Place Colette, devant la Comédie-Française. A chaque fois que je m’y trouve, je sens comme une impression de bien-être m’envahir.

Dans quelle autre ville pourriez-vous vivre ?
C : Cape Town sans hésiter. Un cadre incroyable entre océan et montagnes, à la créativité inégalée. La ville a été capitale du design en 2014. J’ai eu la chance d’y aller juste avant et de découvrir ses designers, son architecture incroyable et ses couleurs. J’en ai retiré un sentiment exaltant que je n’ai retrouvé nulle part ailleurs…
P : Barcelone pour sa jovialité, sa culture latine et pour son soleil bien sûr.

Trois lieux inattendus qui, à vos yeux de Parisiens adoptifs, résument Paris ?
P : La Villa Léandre à Montmartre pour ses maisons de ville (rares à Paris) toutes en couleurs, dans un style très anglais. Un peu plus bas, la station Lamarck-Caulaincourt : un vrai décor de cinéma, entre le kiosque à journaux à droite et le bistrot juste en face… Et enfin, les jardins du Musée Rodin pour la balade au calme au milieu des sculptures imposantes mais apaisantes…
Musée Rodin, 79 rue de Varenne, 75007 Paris. Tél. : + 33 1 44 18 61 10.

Une balade de prédilection près de chez vous qui titille toujours votre âme de flâneurs inspirés ?
C : La brocante de la rue de Trudaine qui passe par la rue Condorcet, notamment pour sa très chouette boutique de vintage Curiosity shop.
Curiosity shop, 55 rue Condorcet, 75009 Paris.
P : Remonter la rue des Martyrs jusqu’à Montmartre, un des plus beaux coins de Paris.

Parlez-nous de votre intérieur ?
C : Pierrick et moi sommes des grands adeptes de décoration et nous avons façonné notre intérieur avec la touche personnelle de chacun, c’est l’avantage de la colocation. Nous avons une préférence pour le design scandinave, dont nous aimons beaucoup l’aspect coloré qui vient casser le côté plus froid des pièces : Pierrick a chiné la table basse et nous avons acheté pas mal de nos meubles chez Maison Vingtrois, une toute jeune marque qui modernise l’ameublement vintage. J’essaie aussi de ramener des objets quand je voyage et de garder des souvenirs. J’ai ainsi pu rapporter une lampe à suspension de Copenhague, des coussins de Marrakech, un tableau d’un artiste lituanien que ma meilleure amie a reproduit, un couvre meuble du Pérou... Maison Vingtrois. www.maisonvingtrois.com
P : On a eu la chance de trouver cet appartement très lumineux au cachet haussmannien et on a toujours voulu mêler nos envies et nos inspirations à tous les deux. Je crois que le résultat est plutôt réussi…

La pièce dans laquelle vous vous sentez le mieux ?
C : Le salon ! C’est la pièce la plus grande et elle donne sur un large balcon. On a essayé de le rendre le plus confortable possible pour pouvoir y passer la plupart de notre temps…
P : Oui, le salon parce que c’est notre pièce à tous les deux.

Des pièces fortes, meubles ou objets auxquels vous êtes très attachés ?
C : Mes bijoux, ceux que j’ai ramenés d’Afrique du Sud ou de Thaïlande et ceux que mes proches m’ont offert. Mes sacs, une addiction féminine sans doute. Et puis mon tableau qui ne quitte pas ma chambre car j’y tiens beaucoup : c’est un cadeau de ma meilleure amie et c’est une reproduction d’une œuvre d’un artiste lituanien (Linas Jusionis) sur lequel nous avions littéralement craqué toutes les deux. J’ai vécu six mois là-bas et elle était venue me rejoindre quelques temps. Ça me rappelle de très bons moments…
P : Ma chaise Baumann revisitée par Maison Vingtrois. C’est une des toutes premières créations de la boutique, et, en plus, elle est dédicacée.

Des morceaux de musique catalyseurs d’énergie ?
C : On se moque beaucoup de moi avec ça, mais j’adore la playlist Mojito Sunset sur Spotify, absolument parfaite pour faire la fête à la maison, qu’il pleuve ou qu’il vente. L’impression d’être « sous les sunlights des tropiques » devient réalité.
P : Oui toujours ! Je suis un très grand fan de musique. Ma playlist s’est considérablement enrichie ces derniers mois après avoir participé au Primavera Sound Festival de Barcelone (en juin). Found Out de Caribou, Taro de Alt-J, One way to find de The Strokes. Et pour le côté « French Touch », Château Perdu de Cléa Vincent, Garde le pour toi de Paradis, et tous les morceaux de Feu ! Chatterton.

Un film qui rend la vie plus belle ?
P : Le premier jour du reste de ta vie de Rémi Bezançon, sorti en 2008.

Un réflexe anti-blues ?
C : Sans hésiter, du shopping.
P : Visser mon casque audio sur mes oreilles et écouter mes morceaux de musique préférés, comme coupé du monde.

Votre dernier fou-rire entre colocataires ?
C : La folie de nos voisins.
P : Pendant ce shooting je crois. (rires)

Une pensée pour vous tirer du lit les matins difficiles ?
C : Penser aux soirées ou événements de la semaine à venir. Un réconfortant instantané qui marche à tous les coups.
P : Me dire que j’aurai une journée entière pour faire des tas de choses…

Que vous dites-vous en vous regardant dans le miroir ?
C : Qu’une petite heure de sommeil en plus n’aurait pas fait de mal…
P : Que je ne suis peut-être pas assez indulgent avec moi-même de bon matin…

Un plat fétiche dans la cuisine française ?
C : La soupe au pistou ! Spécialité Marseillaise, mes origines…
P : Le gratin dauphinois accompagné d’un rôti de bœuf rosé… Je n’en décroche pas depuis l‘enfance.

Une recette pour stimuler votre niveau énergie ?
C : Simple à cuisiner et facile à retenir. 3 mots : Tomates, Mozzarella, Basilic.
P : Un grand verre d’eau mélangé à du miel de lavande et du jus de citron le matin.

Une gourmandise de prédilection ?
C : Les sorbets. Absolument divins au goûter et ravissants d’aspect.
P : Les madeleines, pour leur saveur et leur appellation. Délicieuses.

Une discipline sportive pour s’entretenir ?
C : Après le Taekwondo, je me suis mise au yoga. Un besoin de me recentrer… Mais il faut voir combien de temps ça va durer.
P : Manger sain et faire un peu d’exercice à la maison. Je suis, non pas un sportif dans l’âme, mais un sportif dans l’esprit, je crois.

Votre vision du Parisien et de la Parisienne ?
C : Toujours très apprêtés.
P : Oui… sophistiqués, je dirais, et insouciants aussi. J’aime cette idée de nonchalance étudiée.

Si le Parisien se définissait par un geste, lequel serait-il ?
C : La main dans les cheveux.
P : Aucun justement… Pour moi, il observe, tranquillement installé à une terrasse…

Un barbier ou un coiffeur de prédilection ?
C : Je vais toujours chez la même coiffeuse, qui a son propre salon et travaille toute seule, elle est formidable. C’est une adresse qu’on s’échange entre copines. Filez à la Tête O Carré et vous tomberez sur les doigts de fée de Magali.
Tête O Carré, 25 rue Biot, 75017 Paris. Tél. : +33 1 55 30 06 06.
P : La Barbière de Paris, salon de la seule femme barbière de la ville. Le Parisien aime les exclusivités…
La Barbière de Paris, 14 rue Condorcet, 75009 Paris. Tél. : + 33 1 45 26 92 45 ou 7 rue Bertin Poirée 75001 Paris. Tél. : + 33 1 40 26 01 01.

En quoi votre routine beauté est-elle parisienne ?
C : Je pense que par rapport à d’autres, la Parisienne se maquille légèrement et reste naturelle en toutes circonstances. Pour ma part, un peu d’eyeliner, un coup de blush et je suis prête.

Le produit qui ne vous quitte jamais ?
C : Mon rouge à lèvres.

Votre dernière trouvaille beauté ?
C : Comme je voyage beaucoup et que j’adore ramener des souvenirs ou dénicher des bonnes idées, j’ai dernièrement trouvé des cubes d’ambre et de musc à Marrakech. En se les passant sur le corps avant de commencer la journée, je suis assurée de ne pas transpirer et de sentir bon toute la journée. Et c’est 100% naturel !

Un rituel bien-être pour bien dormir ?
C : Se badigeonner d’huile pour le corps et ajouter un peu d’eau de rose sur les poignets. Onguent parfait pour l’endormissement et senteur idéale pour de beaux rêves.

Une recette ou un ingrédient beauté maison ?
C : De l’eau à la pulpe de citron et gingembre maison. 100% Détox, 100% frais.

Vos adresses à Paris ?

Pour dénicher des pépites ?
C : Le nouveau guide du Branché et les événements de mes amis sur Facebook.
P : Je m’informe surtout via des magazines en ligne : Le Bonbon, Villa Schweppes… Ils sont toujours au top de l’actualité de la nuit Parisienne. Et bien sûr Le Branché, plus orienté restaurants et brunchs, et dont la sélection, toujours à la pointe, assure des expériences exceptionnelles.

Pour décompresser ou se faire chouchouter ?
C : Boire un verre à l’écart du bruit, à l’Hôtel Particulier de Montmartre, bucolique et bien caché, par exemple. Ou s’offrir une bonne manucure en fin de journée.
L’Hôtel Particulier de Montmartre, 23 avenue Junot, Pavillon D, 75018 Paris. Tél. : +33 1 53 41 81 40.

Pour prendre un café ou un cocktail ?
C : Pour ma part, je suis plutôt thé. Et j’aime bien les endroits chaleureux dotés d’une décoration apaisante et travaillée. Conditions que remplissent la cantine scandinave Höja, le très stylisé Café Pinson ou encore la délicieuse salle à manger comme à la maison de La Chambre aux Oiseaux. En soirée, j’opte pour un cocktail au Maria Magdalena, classique et chic.
Höja, 97 rue vieille du Temple, 75003 Paris. Tél. : + 33 6 95 22 95 26.
Café Pinson
, 6 rue du Forez, 75003 Paris. Tél. : + 33 9 83 82 53 53.
La Chambre aux Oiseaux, 48 rue Bichat, 75010 Paris. Tél. : +33 1 40 18 98 49.
Maria Magdalena, 41 rue de la Rochefoucauld, 75009 Paris.
P : Je reste fidèle à mes racines… avec un pastis Chez Janou. Pour le café, j’ai toujours du mal à choisir parce que toutes ces terrasses parisiennes me ravissent à chaque fois que je flâne, mais je m’arrête souvent au Nemours sur la place Colette. Le cadre est magnifique, surtout si, ce jour-là, vous avez la chance de tomber sur un concert des élèves du Conservatoire qui s’installent juste en face…
Chez Janou, 2 rue Roger Verlomme, 75003 Paris. Tél. : + 33 1 42 72 28 41.
Nemours, 2 galerie Nemours, 75001 Paris. Tél. : + 33 1 42 61 34 14.

Pour faire de grandes tablées entre amis ?
C : Chez moi à Marseille, aux Goudes. L’été, c’est barbecue face à la mer et l’hiver, repas du dimanche abrité du vent qui souffle toujours très fort là-bas. On y part très souvent avec Pierrick et notre bande d’amis.
P : A la maison. J’adore cuisiner et recevoir.

Pour chiner des objets design ?
C : Les Puces de Saint-Ouen, les diverses brocantes parisiennes (Trudaine ou St Paul) et en voyage, la meilleure des options.
Les Puces de Saint-Ouen, 142 Rue des Rosiers, 93400 Saint-Ouen.
P : J’aime le design vintage de chez Maison Vingtrois. On a toujours envie d’adopter une nouvelle commode d’inspiration années cinquante ou soixante… L’ambiance y est très colorée et le travail impeccable.

Pour faire de jolis cadeaux ?
C : J’ai la chance d’avoir beaucoup de concepts-stores autour de chez moi. Alors je dirais : la jolie boutique aux créations exclusivement parisiennes, Sept Cinq, la boutique-café Rocket Ship, et la Lab boutique 100% made in France.
Sept Cinq, 54 rue Notre-Dame de Lorette, 75009 Paris. Tél. : + 33 9 83 55 05 95.
Rocket Ship, 13 bis rue Henry Monnier, 75009 Paris. Tél. : +33 1 48 78 23 66.
Lab boutique, 10 rue Notre-Dame de Lorette, 75009 Paris. Tél. : + 33 1 71 39 54 82.
P : Le Bon Marché reste mon réflexe cadeau n°1 quand il s’agit de la famille ou de faire un cadeau important. Sinon, j’arpente les boutiques du Marais et j’y découvre toujours le petit cadeau idéal qui fera plaisir.
Le Bon Marché, 24 rue de Sèvres, 75007 Paris. Tél. : + 33 1 44 39 80 00.

Photos : Saskia Lawaks